Programme > Résumés (abstracts)

Résumé des conférences  

 

Conférence 1 : Michaela Martin

Mercredi 24 octobre 15h00

Analyser les effets de l’assurance qualité interne : contribution au développement des universités ou simple réponse à des exigences externes de redevabilité?

L’assurance qualité interne sert-elle à améliorer la gestion des universités et l’offre de formation, ou est-ce, avant tout, une manière de répondre aux exigences de redevabilité imposées par l’extérieur? Que dit la littérature internationale sur le sujet ?

Après avoir abordé ces deux questions, nous présenterons les conclusions d’une étude récente de l’IIPE (UNESCO) qui a permis d’analyser les effets de l’assurance qualité interne sur l’offre de formation et l’évolution des systèmes de gestion.

Sur la base de données quantitatives et qualitatives issues de huit universités représentant quatre continents, une perception globalement positive des différents outils d’assurance qualité interne a été mise en évidence. Il existe néanmoins d’importantes disparités : les résultats varient en fonction des instruments utilisés et dépendent largement de la manière dont ils sont mis en œuvre.

Conférence 2 : Mary Teuw Niane

Jeudi 25 octobre, 9h00

L'effet structurant de la démarche qualité dans les réformes du système d'enseignement supérieur au Sénégal.

Dans le souci de promouvoir un enseignement supérieur de qualité au Sénégal, le gouvernement a entamé une série de réformes structurelles en relation avec les partenaires techniques et financiers, dans lesquelles s’inscrit le Projet de Gouvernance et de Financement de l’Enseignement supérieur axés sur les résultats (PGF-Sup). La mise en place dela stratégie d’implémentation d’une démarche qualité pour le développement de l’Enseignement supérieur et la Recherche (ESR), à l’horizon 2022, a nécessité la révision globale du système de gouvernance. Les niveaux d’implémentation suivants ont structuré cette démarche :

0 - Fonctionnement de base, pour un état des lieux du système;

1 - Qualité définie, avec la définition d’un cadre de référence;

2 - Qualité maîtrisée, qui s’appuie sur la révision des cadres réglementaire et normatif ainsi que sur la mise en place d’organes de gouvernance;

3 - Qualité optimisée, avec la mise en place de cadres d’amélioration continue du système.

4 - Qualité valorisée, avec la mise en œuvre de stratégies de reconnaissance.

Cette démarche qualité a structuré la mise en œuvre du Plan décennal pour le redressement de l’Enseignement supérieur (ES) au Sénégal et a permis d’en délimiter les principaux leviers d’actions, dont les processus sont en cours d’optimisation. La conférence présentera les principaux aspects et les résultats de cette démarche.

Conférence 3 : Pascale Lefrançois

Jeudi 25 octobre 9h45

L’agrément comme catalyseur de l’amélioration des programmes : quelques principes et une étude de cas

Plusieurs formations universitaires à caractère professionnalisant sont soumises à un processus d’agrément chapeauté par un organisme externe (souvent mais non exclusivement un ordre professionnel). Ce processus demande aux responsables des programmes concernés de faire la démonstration que ceux-ci atteignent certains standards de qualité, qu’ils répondent à des attentes fixées à l’externe. Cet exercice conduit donc les acteurs du programme à en souligner les forces et à en minimiser les faiblesses. Or l’amélioration d’un programme repose sur la consolidation de ses qualités, certes, mais surtout sur l’identification, à partir d’une autocritique rigoureuse, de lacunes à corriger. Il devient donc légitime de se demander si, paradoxalement, la démarche d’agrément est réellement susceptible de contribuer à un rehaussement de la qualité des programmes.

Nous tenterons de montrer que, moyennant certaines conditions, la démarche d’agrément peut s’avérer un catalyseur de l’amélioration de la formation. Pour ce faire, nous nous appuierons sur un exemple vécu récemment à la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université de Montréal et nous en dégagerons des principes d’action transférables, souhaitons-le, à d’autres disciplines. 

Conférence 4 : Renaud Maes

Vendredi 26 octobre, 8H45

Clients, consommateurs, apprentis. Regards étudiants sur la qualité.

Depuis le milieu des années 1990, les pouvoirs publics entendent remettre l'étudiant au centre de la définition de l'enseignement universitaire afin d'en améliorer la qualité. De plus, la qualité de l'enseignement est censée servir de guide au choix des étudiants mobiles dans le marché globalisé des universités. Mais comment les étudiants se représentent-ils la qualité de l'enseignement? Quelles sont les variables qui influent sur ces représentations? En nous fondant sur une série de travaux empiriques menés depuis 2011 dans deux universités bruxelloises, nous tenterons de répondre à ces questions. En particulier, nous puiserons dans un corpus de près d'une centaine d'entretiens menés avec des étudiants de l'Université libre de Bruxelles.

Dans un premier temps, nous définirons une typologie des représentations étudiantes concernant les finalités de l'enseignement. Nous discuterons du lien entre cette typologie et les motifs d'engagement dans l'enseignement universitaire. Dans un second temps, nous étudierons l'impact d'une série de variables sociologiques sur le positionnement des étudiants et leur définition de la qualité de l'enseignement universitaire. Nous utiliserons pour ce faire une « sociologie en miroir » permettant de mettre en évidence les éléments de convergence et de divergence entre les différents groupes sociaux. Dans un troisième temps, nous questionnerons l'impact des dispositifs d'évaluation pédagogique sur les représentations étudiantes de la qualité de l'enseignement, en étudiant deux dispositifs très différents dans deux institutions. En conclusion, nous esquisserons quelques recommandations pour la prise en compte des retours étudiants sur la qualité de l'enseignement, et quelques pistes pour la recherche en psychopédagogie et en sociologie de l'enseignement supérieur.

Conférence 5 : Jacques Lanarès

Vendredi 26 octobre, 14h45

Enraciner une culture qualité

Les recherches sur l’efficacité des démarches qualité, et donc leurs effets, soulignent l’importance de les inscrire dans une culture qualité cohérente constituant un terreau fertile au développement de ces activités. En même temps, l’effet des démarches contribue à consolider la culture qualité. Il y a donc des liens réciproques, une synergie potentielle entre effets et culture. Nous explorerons brièvement ces liens puis expliciterons notre approche de la culture qualité et présenterons une grille d’observation du développement d’une culture qualité s’appuyant sur les recherches s’intéressant aux cultures organisationnelles. Potentiellement cette grille permettra de faire des liens avec l’observation de différents effets des démarches qualité présentés durant le colloque. S’intéresser aux effets des démarches qualité, c’est implicitement se préoccuper de l’impact à moyen et long terme de ces activités et donc de l’enracinement de la culture qualité dans l’institution. Dans cette perspective, seront évoqués pour conclure les principaux facteurs favorables au développement d’une culture qualité cohérente, favorisant une intégration efficace et pertinente des démarches. Cette une condition essentielle pour que les démarches qualité s’intègrent dans les pratiques et contribuent réellement et de façon pérenne au développement de l’institution.

 

Résumés des communications et des ateliers

À venir lorsque l'appel à communications sera clos. 

Personnes connectées : 1